Comment Traiter le Photovieillissement

Le vieillissement de la peau résulte de facteurs génétiques et environnementaux; il est principalement accéléré par une exposition cumulée aux rayons infrarouges et ultraviolets (UV), connu sous le terme de photo-vieillissement.  Il existe deux approches principales dans la gestion du photo-vieillissement: le traitement (médicamenteux ou par des méthodes invasives) et la prévention. Le traitement vise à inverser les dommages visibles déjà subis par la peau, tandis que la prévention vise à empêcher les dommages de nature moléculaire et cellulaire avant qu'ils ne deviennent visibles.

 

Comment Traiter le Photovieillissement

 

 

 



Le Photo-vieillissement est le processus par lequel la lumière du soleil ou les rayons ultraviolets artificiels induisent, progressivement, une mutation clinique et histologique de la peau. Il est caractérisé par une inflammation chronique en réponse à l'exposition aux rayons UV. Une peau qui a subi un photo-vieillissement est caractérisée par sa sécheresse (xérosis), par sa rugosité, par son relâchement, par sa pigmentation irrégulière, par une télangiectasie, par sa teinte jaunâtre, par son épaississement par plaques, par des plis profonds, des rides et des ridules.

 

 




La peau qui a subi un photo-vieillissement présente : 

 

 

 

 

Une accumulation de fibres élastotiques dans la partie supérieure et médiane du derme, une désintégration des fibres élastiques dite élastose et une fragmentation du collagène sous la jonction dermo–épidermique (DEJ). L'élastose donne à la peau un aspect jaunâtre

 

 

Un volume accru de glycosaminoglycanes, protéoglycanes, métalloprotéinases matricielles, fibroblastes hyperplastiques qui mènent à la formation de rides

 

 

Un nombre accru de cellules inflammatoires, telles que des mastocytes, des éosinophiles et des cellules mononucléaires, qui entraîne une perte d'élasticité de la peau

 

 

Une mélanogénèse accrue, qui provoque une hyperpigmentation de la peau

 

 




 le photovieillissement typique

 

 

 

 

 

 

La formation des rides est causée par une dégradation prématurée qui donne lieu à une diminution du collagène et des fibres élastiques due à une augmentation des activités protéasiques de la métalloprotéinase matricielle, déclenchées par des dérivés réactifs de l'oxygène produits par les rayons solaires UVB et UVA, probablement suite à une inflammation.







Thérapie combinée – Une amélioration optimale de l'aspect extérieur de la peau peut être obtenue, le plus souvent, en combinant différents types de thérapies. A une extrémité du spectre thérapeutique, des agents à application locale, tels que la trétinoïne, les acides alpha-hydroxy, les antioxydants et le 5-fluorouracil peuvent empêcher, voire inverser, les mutations du processus de vieillissement de la peau liées aux rayons UV. A l'autre extrémité du spectre thérapeutique, la rhytidectomie, la blépharoplastie, le lifting frontal et la liposuccion fournissent souvent des résultats spectaculaires en termes de rajeunissement du visage.






Rétinoïdes Pour Application Locale

 

 


Les Rétinoïdes sont un groupe de molécules dérivées de la vitamine A. Au niveau moléculaire, les rétinoïdes peuvent exercer leur effet par le biais de leurs récepteurs nucléaires d'acide rétinoïque, qui agissent en tant que facteurs de transcription dans la régulation génétique. Dans l'épiderme, ils régulent l'homéostasie des kératinocytes, qui donne lieu à une augmentation du collagène, de l'élastine et des glycosaminoglycanes. Différents types de rétinoïdes ont été employés pour le traitement du photo-vieillissement : l'acide rétinoïde, le rétinol, le rétinaldéhyde. Les rétinoïdes améliorent les rides, mais peuvent provoquer une irritation de la peau, une sécheresse, des rougeurs et des gonflements. Par ailleurs, les rétinoïdes deviennent instables en présence de l'oxygène et de la lumière et peuvent entraîner une accentuation de la photosensibilité. Il est, donc, préférable d'éviter l'application de rétinoïdes à usage local, et notamment d'acides rétinoïques, avant l'exposition au soleil ou à toute autre source de rayons UV, sans une photo-protection adéquate, à large spectre.

 

 

 

 

 

 Rétinol Crème 5

 

 

 

 




Acides Alpha Hydroxy

 




Les acides alpha-hydroxy (AHA) constituent un groupe de molécules caractérisées par de l'acide carboxylique remplacé par un groupe hydroxylique sur le carbone adjacent. Les AHA les plus fréquemment utilisés sont l'acide glycolique, citrique, lactique, malique, pyruvique et tartrique. Les AHA sont également utilisés comme exfoliants chimiques. Ils stimulent la croissance de l'épiderme et la différenciation des cellules, qui entraînent une amélioration en termes de ridules et de rides et une augmentation de la densité du collagène. Cependant, les AHA peuvent causer des érythèmes, des desquamations et une augmentation de la photosensibilité. 14 Les effets secondaires les plus courants des AHA sont de légères irritations de la peau, des rougeurs, des desquamations, une vésication et une décoloration de la peau.



 

 



Antioxydants

 




Les Antioxydants atténuent les dommages causés par les radicaux libres au niveau cellulaire. Ils réduisent également l'inflammation et offrent une protection contre les lésions photoniques. Les antioxydants incluent l'acide alpha-lipoïque (ALA), l'acide L-ascorbique (vitamine C), le niacinamide (vitamine B3), l'alpha-tocophérol, et l'ubiquinone (idébénone, CoenzymeQ).

 

 


Les effets secondaires les plus courants associés à l'usage d'antioxydants sont: des migraines, des fourmillements, des éruptions cutanées, des érythèmes, des sensations de piqûre et une sécheresse de la peau.

 






Parmi les autres molécules utilisées pour le traitement du photo-vieillissement figurent:

 



• Les agents hydratants: ils aident à conserver l'hydratation de la peau et sa fonction de barrière


• Les peptides : les peptides porteuses (matrixyl), les neurotransmetteurs (argyréline) et les modulateurs de l'activité des enzymes (le riz et les protéines de soja), qui imitent des fragments de peptides endogènes dotés d'une activité biologique


• Les œstrogènes: ils permettent la réhydratation, l'augmentation du volume de collagène et protègent l'épaisseur de la peau


• La diméthyléthanolamine: ce précurseur biochimique du neurotransmetteur acétylcholine favorise l'épaississement des fibres dermiques et de collagène


• Les flavonoïdes: ils augmentent la prolifération des fibroblastes de la peau qui produisent, ainsi, plus de pro-collagène


• Les ginsénosides: ils possèdent des propriétés anti-oxydantes, anti-vieillissantes et anti-inflammatoires, qui améliorent les rides du visage et favorisent la synthèse du pro-collagène de type 1


• Le 5-fluorouracil: utilisé dans le traitement de la kératose actinique et des cancers de la peau autres que le mélanome. Il provoque des lésions de l'épiderme, qui stimulent la guérison des blessures et le remodelage dermique. Il peut être utilisé pour des exfoliations superficielles, avec une amélioration globale de l'état de la peau.



 

 




Peeling Chimique

 

 

 

 


L'exfoliation chimique consiste en l'ablation chimique de certaines couches de la peau, qui entraîne une inflammation de l'épiderme et déclenche les mécanismes de réparation du derme (augmentation de la teneur en fibres de collagène, en eau et en glycosaminoglycanes) et la régénération des tissus, en rendant la peau plus lisse et plus compacte.

 

 

 

 

 

Acide Glycolique 50 Peeling Chimique


 

 

 

 

 

En fonction du degré de concentration du produit, du pH de la solution et de la durée de l'application – mais indépendamment du type de produit -, les exfoliations chimiques sont réparties en trois catégories. Les exfoliations superficielles entraînent une exfoliation des couches de l'épiderme sans dépasser, toutefois, la couche basale. Les exfoliations moyennes atteignent le derme réticulaire supérieur, tandis que les exfoliations en profondeur pénètrent à l'intérieur du derme réticulaire inférieur.

 




Les molécules couramment utilisées pour les exfoliations chimiques sont les hydroxydes alpha-béta, l'acide glycolique (50%-70%), l'acide l-ascorbique, l'acide salicylique dans le glycol de polyéthylène, l'acide trichloracétique (10 à 50%) et le phénol. Les effets secondaires des exfoliations chimiques incluent l'hyperpigmentation, les lentigos, le risque d'infection post-opératoire (notamment des herpès) et la photosensibilité. Si les effets de l'exfoliation sont d'autant plus impressionnants que l'exfoliation est profonde, les effets secondaires peuvent également être considérables, voire irréversibles.

 

 



Luminothérapie

 




Le relissage au laser est une technologie de rajeunissement de la peau qui se fonde sur la théorie de la photo-thermolyse sélective . Il s'agit, en principe, d'un processus de dénaturalisation sélective, induite par la chaleur, du collagène dermique, qui entraine une synthèse réactive. Le relissage au laser, bien que potentiellement efficace dans le processus d'ablation épidermique complète, de rétrécissement du collagène, dans la stimulation de la néocollagénèse, le remodelage dermique extensif ainsi que dans la régénération des organites cellulaires et des liaisons intercellulaires, comporte des délais de rétablissement prolongés et des risques d'effets secondaires durables, tels que des érythèmes persistants, une hypo- ou hyperpigmentation, des infections ou des cicatrices. Les dispositifs pour luminothérapie incluent des lasers qui émettent de la lumière avec des longueurs d'onde de 532, 585, 595, 755, 800 et 1064 nm ainsi qu'une lumière filtrée générée par des systèmes à Lumière Intense Pulsée (IPL). Des lasers émettant des longueurs d'onde de 1320, 1450 et 1540 nm et utilisant de l'eau interstitielle et intercellulaire en tant que chromophore cible, ainsi que des lasers à colorant (PDL) utilisant de l'oxyhémoglobine en tant que chromophore primaire sont maintenant employés pour l'amélioration du photo-rajeunissement en cas de vieillissement dermique et sous-cutané.

 

 

 

 

Photovieillissement et IPL

 

 

 

 

 

 


Grenat d'yttrium aluminium dopé à l'erbium fractionnaire, erbium: les lasers pour relissage YAG permettent une meilleure pénétration dans les tissus, et, par conséquent, une contraction accrue des tissus, une augmentation de la production de collagène et un meilleur remodelage des tissus


 

 



Injections de Comblement des Tissus Mous





Les injections de comblement des tissus mous sont utilisées pour améliorer l'état des rides les plus accentuées et parer à la perte progressive de volume des tissus. Elles présentent l'avantage d'être réversibles en cas de positionnement indésirable, mais elles nécessitent des traitements répétés pour maintenir l'effet souhaité. Les injections peuvent contenir un seul agent actif ou bien des mélanges de différents produits parfaitement biocompatibles et totalement absorbables: de la graisse autologue (des fibroblastes gras, humains, de culture), du collagène (d'origine bovine ou humaine, provenant de la culture de tissus), de l'acide hyaluronique (d'origine non-animale, stabilisé ou viscoélastique, provenant de la fermentation bactérienne), des implants synthétiques ou pseudo-synthétiques (silicone, microsphères de polyméthacrylate, acide poly-L-lactique, microsphères d'hydroxyapatite de calcium en suspension dans du gel de polysaccarides aqueux, polymère de gel d'alkylimide), des vitamines, des minéraux, des éléments nutritifs, des hormones, des facteurs de croissance ou des acides aminés.





Les composés actifs augmentent la capacité de biosynthèse des fibroblastes, qui favorise la reconstruction d'un environnement physiologique optimal, l'amélioration de l'activité cellulaire, l'hydratation et la synthèse du collagène de l'élastine et de l'acide hyaluronique.



Les effets secondaires les plus courants après une augmentation des tissus mous sont liés à des hématomes, un gonflement ou des rougeurs au siège de l'injection, la nécrose des tissus, la formation de nodules sous-cutanés due à l'accumulation de la substance de remplissage, des réactions inflammatoires de type granulomateux ou une infection sous-clinique chronique.






Injections de Toxine Botulinique






Les Injections de toxines botuliniques (BTX) constituent des interventions rapides, ambulatoires, qui nécessitent un temps de pose limité voire inexistant. Les effets secondaires sur la peau sont transitoires; ils commencent à se manifester pendant la première semaine et durent, généralement, 3 à 4 mois. Le BTX est dérivé des neurotoxines produites par le Clostridium botulinum, la bactérie responsable du botulisme. Le sous-type de BTX A (BTX-A) est le plus puissant. Le BTX-A entraîne une dénervation chimique temporaire par le blocage de l'émission présynaptique d'acétylcholine au niveau de la jonction neuromusculaire. Le BTX affaiblit et paralyse le muscle squelettique et améliore l'état des rides faciales causées par la contraction des muscles faciaux. Il est indiqué dans le traitement des rides glabellaires, des rides frontales horizontales et des rides bipalpébrales latérales (pattes d'oie).

 



Les toxines botuliniques sont totalement contrindiquées en cas d'infection au siège de l'injection ou d'hypersensibilité connue aux composants du produit, et notamment en cas d'allergie aux protéines du lait de vache ou de traitement concomitant à la quinine, aux aminoglycosides et aux inhibiteurs calciques. Parmi les effets secondaires, des troubles de la jonction neuromusculaire, tels que la myasthenia gravis.


 

 


Injection de Plasma Autologue Riche en Plaquettes







Le Plasma autologue riche en plaquettes (PRP), dérivé de sang entier frais, contient une forte concentration de plaquettes. Les plaquettes activées par les inducteurs d'agrégation secrètent plusieurs facteurs de croissance (facteur de croissance dérivé des plaquettes, PDGF; facteurs de croissance transformants, TGF; facteurs de croissance endothéliaux vasculaires, VEGF; et facteurs de croissance similaires à l'insuline, IGF). Ces facteurs de croissance stimulent la migration des cellules ainsi que leur fixation, prolifération et différenciation, tout en favorisant l'accumulation de la matrice extracellulaire par la liaison à des récepteurs cellulaires superficiels spécifiques, ce qui entraîne un rajeunissement de la peau.



 

 

 

 

 

 

 
buy chemical peel uk www.kashtanpharma.co.uk